Le promoteur de lutte Luc Nicolaï,  qui a été transféré avant-hier de la prison de Saint-Louis à la Maison d’arrêt et de correction de Thiès, entame une  grève de la faim pour exiger une liberté provisoire après plusieurs demandes introduites au près du juge d’instruction en cette période de pandémie de la Covid-19. Incarcéré en décembre 2019 à la MAC de Saint Louis après une condamnation de 5 ans d’emprisonnement ferme dont 1 an avec sursis et une amende de 300 millions dans le cadre de l’affaire de la drogue du Lamantin Beach. Luc Nicolaï a déjà purgé 2 ans de prison.

Ndèye Coumba FALL