Pensionnaire de l’écurie Kayar, Diam Terry a pour mission de porter le drapeau de sa localité. Malgré des faux pas, il parvient toujours à se relever pour continuer de se battre pour que sa formation résiste à la rude concurrence qui prévaut dans l’arène. Battu par Gora Sock en 2015, Diam Terry est revenu la saison suivante pour se racheter. Il a croisé Van Damme en 2016 et le battre à plate couture. La victime suivante a été Tonnerre. Malgré son expérience, le sociétaire de Pikine Mbollo n’a pas réussi à signer un retour gagnant en 2018. Après ce sacre, le fils de Kayar a observé une année sabbatique avant de revenir en 2020. Cette saison, il s’est mesuré à Jet Lee, un jeune lutteur qui fait son chemin malgré les difficultés. Face au frère de Sokh, Diam Terry a sorti le grand jeu pour lui imposer sa technicité. Une troisième victoire de suite qui permet au coéquipier de Libidor de rester au sommet.

Aïssatou FAYE NIANG