La lutte sénégalaise ayant connu de grands champions, le CNG de lutte dirigé par Alioune Sarr avait décidé d’organiser un tournoi pour déterminer le meilleur. C’est ainsi que Manga 2 est sorti du lot en prenant le meilleur sur Mor Fadam. Alors,il est le seul roi reconnu par l’instance dirigeante. Pour le reste, la presse a joué son rôle en attribuant le titre à tout lutteur qui s’offre la tête du roi. C’est le cas de Tyson,  Bombardier, Yékini, Balla Gaye 2, Eumeu Sène et Modou Lô.

Manga II, écurie Sérère 1984-1999

Hyacinthe Ndiaye, alias Manga 2 est le tout premier Roi des arènes sénégalaises. Ce titre lui a été attribué par le CNG de qui avait organisé une compétition pour déterminer le Roi des arènes. C’est Manga II qui avait emporté en 1984 face à Mor Fadam. Ainsi débuta pour lui un long règne qui dura quinze (15) ans. Il a fait le vide autour de lui avant de prendre sa retraite. Mais, il reviendra au moment où le jeune Mouhamed Ndao (Tyson) avait émergé. Un retour qui n’a pas été sans conséquence pour le champion. Le 4 juillet 1999, Manga II sera battu par Tyson (Boul Faalé). Il perdra sa couronne et se retirera sur une défaite. Mais il aura régné 15 ans.

Tyson, écurie Boul Faalé (1999-2002)

Jeune, déterminé, Tyson et sa philosophie Boul Faalé, avait révolutionné l’arène. Style différent, porté sur le business, il avait de ce fait, relevé les cachets qui passaient de 3, 10 à 50 millions FCFA pour un combat de lutte. Lui aussi, fera le vide autour de lui en battant les anciens comme Alioune Sèye, Mouhamed Ali, Mor Fadam, puis ceux de sa génération (Tapha Guèye). Mais contrairement au 1er Roi des arènes, le règne de Tyson a duré cinq fois moins. Il se fera détrôner par KO. Le B52 de Mbour était passé par là, le 25 décembre 2002. Son  règne aura  duré 3 ans.

Bombardier, Mbour Bombardier (2002-2004)

Véritable force de la nature, Serigne Ousmane Dia, alias Bombardier a joué sa partition dans l’arène. Avec un physique qui force le respect, il s’est vite fait une place dans l’arène. D’ailleurs, c’est ce qui lui avait permis de croiser Tyson qui avait dominé l’arène. Un combat choc qui avait attiré toutes les attentions. Mais, le Mbourois  a dicté sa force. C’est par KO qu’il lui arracha le titre de Roi des arènes. Mais son règne à lui sera également de courte durée. Dès qu’il rencontra Yakhya Diop, alias Yékini (Ndakaru), il y laissa sa peau le 28 mars 2004. Bombardier n’a régné que 15 mois.

Yékini, école de lutte Ndakaru (2004-2012)

Contrairement aux deux précédents Rois (Tyson et Bombardier), le règne de Yakhya Diop (Yékini) a été long. Il a duré 8 ans. Celui qu’on appelait le Baobab de Bassoul, avait lui aussi fait le vide autour de lui depuis qu’il avait détrôné Bombardier le 28 mars 2004. Il était à cheval entre plusieurs générations: Les anciens, ceux de sa génération et les jeunes. Yékini incarnait la force tranquille, la technique à l’état pure. Pendant 8 ans, il a su contenir les assauts répétés des adversaires. A l’instar de Manga 2, il perdra face à un jeune, en la personne de Balla Gaye 2 (Balla Gaye) le fils de Double Less. C’était le 22 avril 2012.

Balla Gaye 2, école de lutte Balla Gaye (2012-2014)

Il est à ce jour le plus jeune Roi des arènes car quand il battait Yékini, Omar Sakho (Balla Gaye 2) avait 26 ans. Comme l’indique son surnom dans l’arène, le Lion de Guédiawaye avait fait des malheurs sur son chemin. Battant lui aussi ses aînés et ses camarades de génération pour parvenir à Yékini qu’il détrôna avec la manière le 22 avril 2012. Mais son règne ne dura que le temps d’une rose. Il sera détrôné à son tour le 8 juin 2014 par Bombardier de Mbour, un ancien Roi ayant repris le sceptre qu’il avait perdu 10 ans auparavant. Le règne du fils de Double Less a été éphémère, il n’a duré que 2 ans.

Bombardier, revient au trône (2014-2018)

Après avoir perdu la couronne en 2004 contre Yékini, Bombardier a retrouvé la couronne le 8 juin 2014. Il a déchu Balla Gaye 2 pour devenir encore roi. Un règne qui a duré plus longtemps que le premier qui était de 15 mois. Le 25 juillet 2014, il a croisé Modou Lô qui a été sa première victime. Ensuite il resté sur la touche car même si son combat contre Eumeu Sène était ficelé pars Assane Ndiaye, le promoteur a rencontré des soucis financiers. Ainsi les choses ont trainé jusqu’à l’arrivée de Leewtoo Productions qui a repris les négociations et organisé le duel le 28 juillet 2018. C’est ainsi qu’Eumeu Sène a battu le B52 qui a perdu la couronne une seconde fois après 4 ans de règne.

Eumeu Sène Tay Shinger (2018-2019)

Avec un parcours tumultueux, Eumeu Sène une carrière en dents de scies. Aprés une longue absence, il est revenu pour prendre un nouveau départ avec des sacres qui l’ont hissé au sommet. En 2018, le leader de Tay Shinger a montré une autre facette de lui. Le 28 juillet 2018, le Pikinois a affronté le tombeur du roi Balla Gaye 2, Bombardier qui était couronné pour la deuxième fois. Un défi qu’Eumeu Sène a relevé haut la main. Il bat le roi et devient le nouveau roi des arènes. Mais, le succès aura duré, le temps d’un rose. Un an jour pour jour. Le 28 juillet 2019, il a été battu par Modou Lô de Rock Energie.

Modou Lô Rock Energie actuel Roi

Même si combat contre le roi était contesté parce qu’il revenait d’une défaite contre Balla Gaye 2, Modou Lô a tenu bon. Il a eu le mental qu’il faut pour bien préparer ce choc de la relance. Chose qu’il a réussi. Le 28 juillet 2019, le Roc des Parcelles Assainies a battu Eumeu Sène par Ko. Un combat éclair qui a laissé tout le monde sans voix. Ainsi, il a été sacré roi des arènes. Cette saison, son combat contre Ama Baldé a été ficelé. Mais à cause  de la pandémie du Covid 19, toutes les activités sportives sont suspendues. Donc, l’actuel roi va opérer une pause le temps que la vie reprenne.

AÏssatou FAYE NIANG