Les promoteurs Makhtar (Soubatel), Thialis Faye (Leewtoo-Productions), Moustapha Diop ( Ok Africa),  ces trois hommes ont en commun la passion pour la lutte. ils avaient offert aux amateurs de lutte des saisons de feu avant de disparaitre. Le patron de Soubatel avait organisé le combat  royal Modou Lo – Bombardier. Mais le combat qui était presque avorté fautes de moyens du promoteur, il a été  sauvé de justesse par Pape Abdou Fall et d’autres bonnes volontés qui avaient mis la main à la poche pour verser le restant des reliquats des deux lutteurs aux CNG.

Pour le promoteur Pape Thialis Faye, pour son baptême de feu, le patron de la structure Leewtoo-Productions avait voulu mettre les petits plats dans les grands, avec des affiches de rêves : Assurance Tyson, Baye Mandione / Modou Anta, Diéne Kairé / Marley, Boy Niang / Sa Thiès et pour boucler la boucle, le combat royal B52 /Eumeu Séne. Malheureusement après une saison 2017-2018 bien remplie. Le patron de Leewtoo n’a plus fait signe de vie.

L’autre nouveau promoteur qui a fait une rentrée fracassante la saison passée est le patron de Ok Africa, Moustapha Diop. Ce dernier avait décroché dans la douleur le combat royal: Eumeu Séne / Modou Lo. La suite se passe de commentaires. Si Pape Thialis Faye a pu remplir son contrat à l’endroit de tous les lutteurs qu’il avait engagés (reste les primes de victoires de Eumeu Séne  (10 millions) et  Bombardier ( 5 millions NDLR). Ce n’est pas encore le cas pour Makhtar de Soubatel qui doit encore de l’argent à Bombardier et à Modou Lo, les deux acteurs du combat royal qu’il avait organisé. Certains observateurs pensent que le départ prématuré de ces promoteurs a eu pour conséquence la flambée des cachets. Et pourtant, aucun de ces promoteurs ne pourrait rentabiliser un seul de leurs combats avec la seule billetterie du stadium Iba Mar Diop ou de l’Arène Nationale. Les ressources additionnelles provenaient des sponsors qui les accompagnaient.
Les promoteurs comme Makhtar, Pape Thialis Faye, Moutapha Diop ont hérité d’une situation déjà préétablie par leurs aînés…

Ndèye Coumba FALL