Chaque saison, l’association des arènes Adrien Senghor organise une à deux journées de lutte traditionnelle sans frappe. D’ailleurs, elle avait pour habitude d’ouvrir en grande pompe la saison. Mais ces dernières, c’est le fiasco pour cette association. Deux années de suite, elle n’a pas pu respecter cette tradition. Les lutteurs ne renouvelaient pas leurs licences à temps, alors les galas tombaient à l’eau à la dernière minute provoquant la colère des amateurs qui ont déjà payé le billet et qui n’assistent pas un gala digne de ce nom. Cette saison, pour éviter une telle chose, l’arène a choisi de décaler la date. Malheureusement, la pandémie est survenue provoquant la suspension des activités sportives. Ainsi, elle va concéder une saison blanche. Il ne reste plus qu’à espérer que la saison prochaine les choses reviendront à la normale.

Aïssatou FAYE NIANG