LUTTE SIMPLE : NOMBRE DE LUTTEURS, ACCOMPAGNANTS, BATTEURS, CHANTEUSES, LE CNG FIXE TOUS REGLES

26 février 2021

Les choses se précisent de plus en plus concernant les modalités du déroulement du huis clos. A la suite de leur réunion technique d’hier, Bira Sène et son équipe ont rendu publique les modalités du déroulement du huis clos concernant la lutte simple. Au total, 64 athlètes seront autorisés à compétir. Chacun d’entre eux n’aura droit qu’un accompagnant. Pour les batteurs, ils seront au nombre 10, les chanteuses au nombre de 7.

« Pour la lutte simple, quelle que soit la mise, le nombre de lutteurs qui doit participer ne doit pas dépasser 64 lutteurs. Ensuite, chaque lutteur aura à un seul accompagnateur. Une batterie de 10 personnes et 7 chanteuses seront autorisées. Concernant le staff du promoteur au niveau des autres lieux de manifestations, ils auront droit à 10 personnes et 20 personnes au niveau des galas organisés à l’arène nationale », a indiqué Adama Bop, porte-parole du CNG dans le journal Sunu Lamb, au sortir de la réunion.

Assane Walo Gueye 

Articles Similaires

LES 3 PROPOSITIONS DU CNG POUR CONTINUER LA SAISON DE LUTTE

LES 3 PROPOSITIONS DU CNG POUR CONTINUER LA SAISON DE LUTTE

Tous les combats qui devaient se dérouler pour le reste de la saison ont été reportés par le gouverneur de Dakar, depuis maintenant une semaine. Une décision qui n’arrange pas les acteurs de la lutte. C’est pourquoi, ces derniers étaient en réunion ce matin pour essayer de trouver une solution et poursuivre leur activité dans cette période de covid-19. Et pour cela, le CNG compte apporter aux autorités étatiques 3 propositions : présentation d’une carte de vaccination, le port des masques et la distanciation sociale. La présentation d’une carte de vaccination sera entière. C’est-à-dire que cette carte sera exigée à tout le monde pour accéder à l’arène et suivre un combat. Lutteurs, managers, officiels du CNG, journalistes seront obligés de présenter leurs cartes de vaccination avant d’entrer. Pour les fan-clubs et amateurs de lutte, en plus du billet d’entrée, ils seront également demandés une carte de vaccination, à défaut la porte te sera pas...

CNG : UNE JOURNÉE DE VACCINATION DES ACTEURS DE LA LUTTE FIXÉE CE MERCREDI

CNG : UNE JOURNÉE DE VACCINATION DES ACTEURS DE LA LUTTE FIXÉE CE MERCREDI

Le CNG était en réunion avec les acteurs de la lutte, ce matin à l’arène nationale. Devant les promoteurs, managers, coachs, AREELS, Bira Sène a annoncé la tenue d’une journée de vaccination pour les acteurs de la lutte, ce mercredi à partir de 8h. Cette idée a été approuvée par la majeure partie des responsables qui étaient présents sur place. Les membres du CNG notamment Bira Sène, Manga II, Meissa Ndiaye, Abdoulaye Boun Daouda Diop, Ndiamé Diop présents à cette réunion estiment cette vaccination est le seul moyen permettant d’espérer la poursuite de la saison. C’est pourquoi, le président du CNG invite à tous les ténors de l’arène à faire une large communication dessus pour cette journée de vaccination soit une réussite totale. Assane...

BOMBARDIER APRES L’ANNULATION DE SON COMBAT : « MES POCHES SONT VIDES, J’AI PERDU 30 MILLIONS »

BOMBARDIER APRES L’ANNULATION DE SON COMBAT : « MES POCHES SONT VIDES, J’AI PERDU 30 MILLIONS »

C’est aujourd’hui, samedi 31 juillet 2021 que Balla Gaye 2 et Bombardier devaient s’affronter à l’arène nationale. Mais le combat a été reporté à une date ultérieure à cause de la recrudescence de la propagation de la covid-19. Mais avant ce report, Bombardier avait déjà dépensé une trentaine de millions. Et toute cette dépense est nulle maintenant. « Je ne peux pas estimer ce que j’ai dépensé dans le mystique depuis le début du combat. Je suis à sec. Je vais frapper à nouveau les portes de Gaston pour qu’il me dépanne. On encourage Gaston Mbengue. On sait qu’il a mis son argent et son énergie dans ce combat. Il est fatigué et ça se voit nettement. J’ai vidé mes poches, j’ai dépensé environ 30 millions dans ma préparation. Je ne me préparais pas pour Balla Gaye 2 seulement, je m’entraine pour tous les adversaires qui sont devant moi », a révélé le B52 au micro de la TFM. Le lutteur est également revenu sur le report qu’il prend avec philosophie. « C’est en plein entrainement que mon manager Alioune Gueye m’a appelé pour me dire que le combat a été reporté. Une décision que je prends avec philosophie. C’est la première fois que cela m’arrive dans l’arène. C’est la première fois qu’on reporte mon combat dans l’arène. Mais avec la situation sanitaire du pays, il est normal que l’Etat prenne cette décision. La covid-19 existe et tout le monde a un parent qui est affecté », a-t-il laissé...

1 Commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *