Sitor Ndour radié à vie, d’autres ont écopé des suspensions de 5 ans ou 10 ans. Le président du CNG estime que ces sanctions ne viennent pas de lui et que les arbitres sont des bénévoles. « Le bureau du CNG se réunissait tous les lundis et à cette réunion participait le président de la commission centrale des arbitres. Tous les problèmes qui sont débattus. Le dialogue n’a jamais été rompu. Ils ont posé des actes et nous avons répondu par rapport à la réalité du terrain. Nous avons dialogué plus d’une décennie. Je leur avais permis de négocier directement avec les promoteurs. En général, ce n’est pas normal qu’un arbitre soit sponsorisé. Mais, je l’avais accepté pour les aider. Et il leur arrivait de recevoir, alors que les promoteurs avaient assez de moyens, 500 000 FCA ou 1 million de FCFA à partager entre trois personnes », a déclaré le patron de la lutte aux journalistes. Les arbitres préparent la riposte dans les jours à venir. Combat à suivre…

Ndèye Coumba FALL