écouter

Pensionnaire de l’écurie Sa Ndiambour à ses débuts, Ndongo Lô est parvenu à se faire connaitre dans le milieu de la lutte. Malgré sa petite taille, il a fait montre d’un talent et popularité incontesté. A chaque sortie, il démontrait sa capacité de mobilisation. Ce qui lui a d’ailleurs permis de gravir les échelons très vite. Un parcours honorable qui a été brisé par Kéweul. Pour rebondir, il décide d’intégrer le TFP initié par le promoteur Fallou Ndiaye. Une participation qui sera le début de sa descente aux enfers. Dans ce tournoi, il a enregistré trois défaites successives devant Niakh Diarignou, Pape Mbaye 2 et Général de Fass.

Une contreperformance qui l’a plongé dans le gouffre. Pour rebondir, il a décidé de se mesurer à Boy Niang 2 de l’école de lutte Balla Gaye. Une grosse erreur de sa part car le coéquipier de Balla Gaye n’a pas été clément avec lui. Il a été encore battu à plate couture. Une série de revers qui a enfoncé l’espoir de Grand Médine. Pour se relever, Ndongo Lô a décidé de se reconstruire. Il a changé de formation pour rejoindre les rangs de l’écurie Sakku Xam Xam. Sous la coupole de Birahim Ndiaye, il espère prendre un nouveau départ.

Une décision très sage de sa part car l’ancien pourrait désormais choisir ses potentiels adversaires et partager avec lui son expérience. Mais, pour en retour force, il va falloir que le jeune lutteur affûte davantage ses armes pour essayer de retrouver ses repères. Ce qui l’attend est loin d’être facile.

#leewtoo

Aïssatou FAYE NIANG