écouter

Le ministre de la justice, Malick Sall a vraiment offensé les lutteurs mais aussi tous les acteurs de la lutte. C’est le sentiment qui anime, présentement, tous les pugilistes mais également les responsables d’écuries et école de lutte notamment Max Mbargane, directeur technique de Lansar. Selon lui, le ministre a offensé tous les acteurs de la lutte. « C’est une sortie qu’on dénonce profondément. Il n’a pas dit la vérité. Il a offensé toute la population. D’ailleurs, même Yékini (ancien Roi des arènes ndl) a été blessé, lui qui voulait calmer les manifestants. Cela montre que c’est la population qui était dans les rues pour exprimer leur mécontentement », a indiqué Max.

Pour le manager de Siteu, ces propos sont indignes d’un ministre. « Attribué ces faits aux lutteurs est indigne dans ministre. On le condamne. Qu’ils disent la vérité. Ils avaient déjà fait une victime à la personne de Ndiaga Diouf. Ils l’avaient recruté comme nervis pour attaquer le maire Bathélémy Dias. Ils ont recruté des nervis, malgré cela, ils le nient. Incriminé les lutteurs sur cette affaire est une vilaine chose », estime-til.

Max Mbargane se dit prêt à accompagner les lutteurs sur toutes les entreprises qu’ils prendront afin de d’apporter leur démenti. « Les propos du ministre viennent conforter mes propos selon lesquels, ce gouvernement n’aime pas la lutte. Ils n’ont rien fait pour la lutte. La course hippique est à sa 12e journée alors que la saison de la lutte tarde toujours à démarrer avec des promesses que l’Etat ne tiendront pas. Salir les noms des lutteurs est vraiment mince. Tous les lutteurs et acteurs de la lutte sont peinés. On est à l’écoute des lutteurs. On est prêt à les accompagner sur toutes les positions qu’ils adopteront. Une autorité doit revoir sa communication. Ce qui me fait le plus mal, c’est qu’il a tenu ces propos dans une chaîne étrangère. Ils ont le complexe des Français. On condamne la sotie, il n’a pas dit la vérité », a-t-il conclu.

Assane Walo Gueye