écouter

Vendredi passé à l’arène nationale, le CNG recevait les promoteurs pour une discussion entre les deux parties. Au cours des débats, le cumul des postes a été soulevé. Pour Fallou Ndiaye, cela est inacceptable parce que les textes du CNG ne le permet pas. Ce qui a frustré Abdou Lahat Ndiaye, qui est à la fois manager et promoteur. Il s’est peut-être senti visé et a montré son désaccord. Les esprits s’échauffent, et une partie de la salle a boudé. Fallou Ndiaye et Abdou Lahat Ndiaye ont revenu sur la question au micro de Leewtoo.net à la fin de la réunion.

Fallou Ndiaye, promoteur de lutte

« Un individu ne peut pas être à la fois promoteur et manager »

« Nous sommes venus pour discuter avec le président du CNG. Durant les discussions, on a abordé beaucoup de questions. Mais aucune décision n’a été prise. On a exposé nos idées, notre vision de l’arène. Ils ont pris note. Ils vont discuter entre eux et prendre à la fin une décision. Ce qui ont boudé n’étaient pas dans la droiture. Ceux qui était raisonnables n’ont pas boudé. Ce qui a causé le problème, c’est que nous avons dit que le cumul de poste n’est pas admis par les textes du CNG. Un individu ne peut pas être à la fois promoteur et manager. On respectera cela, personne n’ira à l’encontre du règlement. On ne peut pas faire tout ce qu’on veut dans la lutte, elle basée sur des règles que tout le monde doit respecter. Nous continuerons à dénoncer le cumul de poste. Si cela dérange certains, c’est leur problème. »

Abdou Lahat Ndiaye, promoteur et manager

« Les esprits ont chauffé mais ce sont des choses qui arrivent dans une réunion »

« La réunion a été initiée pour discuter sur des questions concernant la lutte. Chacun d’entre nous a apporté ses idées. Nous avons exposé nos idées aux membres du CNG. A la fin, rien a été décidé. Il n’y avait que des propositions. Les esprits ont chauffé mais ce sont des choses qui arrivent dans une réunion. »

Assane Walo Gueye