écouter

Dans sa parution de la semaine  dernière, le quotidien Sunu Lamb a annoncé que Tyson était pressenti président du CNG. Une annonce qui n’est pas encore confirmé par le ministre des Sports. Il tient à maintenir le flou car le mandat du président Alioune Sarr est toujours en cours. Il s’achève le 31 octobre prochain. Interrogé par le journal l’Observateur, le président des lutteurs en activité s’est prononcé sur le successeur de Dr Alioune Sarr. Même s’il n’a pas cité nommément le leader de Boul Faalé, le troisième Tigre de Fass écarte Tyson.

“La lutte n’est pas difficile à gérer. Ces anciens lutteurs peuvent bien être membres du futur bureau du CNG. Mais le président du CNG ne doit pas forcément être un ancien lutteur. Il peut être quelqu’un qui connait le sport, qui sait comment gérer une structure sportive, qui a fait des études poussées…A mon avis, le futur président ne doit pas être un lutteur . Mais qu’il y ait d’anciens lutteurs dans le bureau, c’est la chose la plus normale. Dans toutes les disciplines, les anciens pratiquants sont dans les instances dirigeantes” a lancé le frère de Gris 2.

Aïssatou FAYE NIANG

#leewtoo