écouter

Semble-t-il, on va droit vers l’ouverture de la saison de lutte. Matar Ba reçoit ce samedi Bira Sène. L’objet de la rencontre serait de discuter sur les points qui permettent de démarrer la saison, en présence du public tout en respectant les mesures barrières pour ne pas propager le virus du coronavirus.

Après l’ouverture de la saison, une autre question devrait être résolue par Bira Sène et son équipe. C’est la question des dates. Car avant l’arrêt des compétitions, beaucoup de combats étaient en attente pour se tenir. Durant l’intersaison également, les promoteurs ont monté des duels. Ce qui augmenterait le nombre de manifestations déjà matérialisées alors qu’il n’y a pas assez de stades pour accueillir ces journées. C’est pourquoi le promoteur Pape Abdou Fall est monté au créneau pour prévenir ses pairs. « Je prie pour que la covid-19 disparaisse afin qu’on se retrouve entre frères dans nos activités. Il y a une difficulté avec le covid-19. Mais après, d’autres difficultés surgiront. Je demande à ce que les promoteurs soient prudents. Parce que j’ai vu qu’ils montent des combats à tort et à travers. Lorsqu’on arrêtait les combats, il y avait plus de 16 combats ficelés. Si on a rajoute ceux qui sont scellés après, on risque d’avoir des problèmes de dates et de stades pour organiser », a prévenu le patron de PAF Productions dans les colonnes de Sunu Lamb.

Pape Abdou Fall lance également : « Un appel à tous les promoteurs d’être prudents dans le montage des combats. Ils vont donner leurs argents aux lutteurs et ils risquent d’avoir des difficultés pour organiser leurs combats. »

Assane Walo Gueye