écouter

La fédération gambienne de la lutte va vers des élections pour le poste de son président le samedi 26 décembre prochain. Le jeune promoteur Jamaïcain avait déposé sa candidature pour occuper ce poste. Il avait même déjà monté son équipe pour l’accompagner dans sa gouvernance, une fois élu président. Seulement, Jamaïcain, n’aura même pas l’occasion de compétir avec ses adversaires. Car sa candidature a été rejetée par la commission chargée d’apprécier les différents candidats.

« Jamaïcain a été recalé, parce qu’il est un promoteur en activité. Mieux, il avait déjà scellé un combat qui devrait opposer France (Banjul Saku Xam Xam) et Lékète Bara (Bara). C’est un combat en attente d’être organisé et qui porte sa signature », nous révèle le journal Sunu Lamb.

Pour être clair, la candidature de Jamaïcain a été rejetée non parce qu’il ne sait pas parler et écrire la langue anglaise, comme le prétendaient certains, encore moins qu’il n’est pas exclusivement de nationalité Gambienne comme pensaient d’autres. Sa candidature est donc rejetée parce qu’il est un promoteur en activité. Et ainsi, il ne peut pas cumuler son statut de promoteur et de président de la fédération.

Assane Walo Gueye