écouter

Le coup d’envoi est donné. Bira Sène est maintenant en plein pied dans sa nouvelle mission qui est de redresser la lutte. En réunion pour la première fois, depuis leur nomination, la nouvelle équipe du CNG a pris des mesures fortes, hier, à l’arène nationale. En effet, les tarifs des licences des promoteurs, managers et lutteurs ont été considérablement baissés.

Les licences des promoteurs revues à la baisse

Les acteurs de la lutte ne peuvent qu’applaudir au sortir de la première réunion de Bira Sène et son équipe. En effet, le successeur d’Alioune Sarr a revu à la baisse d’une manière considérable le prix de la licence des promoteurs. Les bailleurs décaissaient la somme de 300.000 F pour avoir droit à une licence maintenant, ils devront débourser 200.000 F pour acheter une licence. Les promoteurs de la lutte sans frappe ne sont pas en reste. Leur licence passe de 100.000 à 75.000 F.

Les managers et lutteurs également bénéficient de la baisse

Bira Sène n’a pas seulement pris en charge les promoteurs, il a aussi pris en charge les managers et lutteurs. Désormais pour obtenir une licence, les managers ne vont plus débourser 50.000 F. Ils devront payer 30.000 F pour avoir leur permis de travail. De même que chez les lutteurs. Auparavant, les lutteurs en frappe réunissaient la somme de 10.000, maintenant leur licence coute 5.000.  Pour la lutte sans frappe, la licence des lutteurs passe de 5.000 à 3.000.

LES NOUVEAUX TARIFS 

Licence promoteur : 300.000 F à 200.000 F

Licence promoteur sans frappe : 100.000 F à 75.000 F

Licence manager : 50.000 F à 30.000 F

Licence lutteur avec frappe : 10.000 F à 5.000 F

Licence lutteur sans frappe : 5.000 F à 3.000 F

Assane Walo Gueye