écouter

Très connu dans le monde de la lutte, Auguste a fait les beaux de la lutte. Ses talents étaient reconnus de tous. Champions en lutte traditionnel sans frappe, il a été coopté pour représenter le Sénégal sur le plan continental. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis d’être sacré champion d’Afrique. Un parcours honorable que le pensionnaire Thiamassas Nianing a été décidé d’ajouter la lutte avec frappe. Une forme de lutte bien différente de celle qu’il a exercé. Néanmoins, il s’est battu pour s’imposer dans ce sport qui est loin d’être facile.

La belle lancée d’Auguste

Avec un début de carrière timide, Auguste a très tôt pris son envol. Le champion a appris de son revers devant Ouza Sow pour rebondir. Alors depuis lors, il a enchainé les sacres avec 10 victoires de rang. Il s’est payé des lutteurs Mbaye Guèye Jr, Yaram Guèye, Aliou Mané, Mbagnick Ndiaye et d’autres champions. Une belle performance qui a participé à le hisser au sommet et lui permettre de croiser des adversaires de taille. Mais c’est en ce moment que commence les soucis pour le champion.

La descente aux enfers

Après une belle lancée, son élan a été brisé par Assurance qui l’a infligé une  cuisante défaite. Depuis lors c’est la panne sèche pour le leader de Thiamassas Nianing. Il s’est ensuite incliné devant le Bismi Ndoye et Gris 2 qui s’est disputé en 2014. Cette rencontre est la dernière car depuis lors, Auguste est laissé en rade par les promoteurs. Il enchaine les saisons blanches et s’éloigne de l’arène car il ne s’affiche même plus lors des combats pour lancer des défis. Ce qui participe à l’enfoncer davantage car il se perd dans son coin. Ce qui rend son retour encore plus compliqué et pourrait même participer à anticiper sa retraite.

#leewtoo

Aïssatou FAYE NIANG