écouter

Assister aux combats de lutte est une occasion pour noter des noms comme Balla Gaye Jr, Eumeu Sène Jr, Petit Modou Lô, Tyson Jr, Yékini Jr, Tapha Gueye 2, Gouye Gui Jr entre autres. Ceci veut dire que les leaders d’écurie, de par leur bravoure, leur courage, leur technicité, leur témérité, finissent par marquer les jeunes frères au point d’être leur source d’inspiration. C’est le cas de Petit Baboye qui imite à la lettre son mentor et ancien lutteur Balla Bèye 2 dit Baboye. « J’ai très tôt aimé Baboye. Tout a commencé, lors de son combat très palpitant contre Khadim Ndiaye. Il y a eu de la bagarre à gogo. Mais mon idole a montré plus de courage qu’on l’aurait imaginé. C’est lors de son combat contre Gris Bordeaux en 2007 ; que j’ai véritablement commencé à aller au stade pour suivre son combat », raconte, dans Sunu Lamb, Petit Baboye sur son idole Balla Bèye 2.

Aimé Baboye n’a pas suffi, le jeune homme a adopté la lutte comme son métier et a pris le nom de Petit Baboye pour rendre hommage à son mentor. « Après, je me comportais comme Baboye dans les Mbaappat. Je le copiais de manière conforme et parvenais à gagner mes combats avec le même style que mon mentor. C’est ainsi que le lutteur Babcar Diallo, qui me voyait lutter et me comporter comme Baboye, m’avait de me mettre en rapport avec lui. Et presque le même jour, Malal Ndiaye, qui était pensionnaire de l’écurie Haal Pulaar, a posé le premier acte en m’amenant chez mon idole en me le présentant. C’est ainsi que j’ai été adopté par Baboye. Celui-ci m’a adopté dans l’écurie Haal Pulaar. Aujourd’hui, je suis comme un parent du même sang que Baboye. Il me considère comme son fils, son frère, son lutteur préféré, et me couve vraiment bien », a raconté le petit Baboye.

Présentement, Petit Baboye a quitté l’écurie Haal Pulaar en destination de celle Xam Sa Cossan mais il reste toujours le premier fan de son mentor.

Assane Walo Gueye