écouter

Faute d’avoir un adversaire en frappe, sans oublier l’arrêt de la saison de lutte à cause de la pandémie, le lutteur Odinga a décidé de reprendre ses anciens amours: la couture. En compagnie de son père, le lutteur en cette période de veille de Tabaski ne se plaint pas, dans son atelier sis au marché Nguelaw. Pour cause, il est envahi par les commandes. Il ne rate jamais les galas de lutte simple que les promoteurs organisent à travers le Sénégal. Bloqué au village à cause du confinement, Odinga est de retour au bercail pour respecter les engagements. ” Je souhaite que que les lutteurs retrouvent le chemin des galas de lutte. L’ambiance me manque, vivement le départ du virus pour que la lutte puisse reprendre ses droits tous les dimanche.

Ndèye Coumba FALL

#leewtoo