écouter

Pensionnaire de l’écurie Sa Ndiambour, Ndongo Lô a fait ses valises pour rejoindre les rangs de Sakku Xam Xam. Une manière pour lui de prendre un nouveau départ après une série de défaites. Au micro de Lutte Tv, le jeune lutteur est revenu ses prochaines sorties.

Je traverse des moments difficiles

“Je traverse une période difficile, je ne vois plus personne. Je pensais que certains n’allaient jamais me tourner le dos et aujourd’hui ils sont partis. Mais je remets tout entre les mains de Dieu. J’ai une famille dont je suis l’ainé alors je dois me battre malgré tout. Si je parviens à construire une maison pour ma maman, le reste n’a plus d’importance. Je dirais même que j’aurais terminé ma mission sur terre. Ceux qui m’ont laissé tombé, m’ont mis en mal avec mes amis avant de partir”.

Je suis très modeste

“Heureusement j’ai père Birahim Ndiaye. Je suis resté longtemps sans m’entrainer, si j’ai repris les activités c’est grâce à Mapsa. Je ne changerais pas ma communication. Je ne saurais détester les parcellois car j’ai habité cette localité. Je ne me suis jamais pris pour une star, je suis très modeste. Je sors rarement, c’est ce qui pousse certains à croire c’est à cause du succès”.

Je suis désormais à Sakku Xam Xam

“Les promoteurs m’appellent de tout part pour me faire des offres. On m’a proposé Calm Ndour et d’autres adversaires, seulement je laisse le choix entre les mains de Birahim Ndiaye, c’est lui qui gère ma carrière désormais. Je suis maintenant sous sa coupole à l’écurie Sakku Xam Xam. Calm Ndour est un adversaire, il n’est pas plus costaud que Ndigueul et Général de Fass. Les temps sont durs pour moi et je rends grâce à Dieu. Je prie que le Tout Puissant me vienne en aide. On a démarché mon combat contre Onde le Fou mais c’est tombé à l’eau à cause de 100.000FCFA. Je ne pouvais pas compléter pour lui. J’ai été contacté pour croiser Pape Ndoye mais il n’a pas accepté. Père Birahim est un véritable lutteur donc, il est en mesure de me conseiller”.

#leewtoo

Aïssatou FAYE NIANG