écouter

Après l’information publiée dans le journal Sunu Lamb, hier, faisant étant d’un déguerpissement éminent de l’école de lutte Balla Gaye au niveau de l’école 16 de Guédiawaye, le président de cette entité, Moussa Ndiaye est a pris le même journal, ce jeudi, pour démentir cette nouvelle avant d’apporter des précisions. « Je l’ai entendu comme tout le monde. On soutient qu’on n’est sommé de déguerpir, mais ça n’existe nullement. C’est le pan du mur de l’école qui s’est affaissé. Nous étions prêts à rénover les portes de l’école, les WC et le mur. Entretemps, il y a eu le décès de Balla Gaye 1, j’en ai discuté avec le préfet de Guédiawaye, le ministre des Sports, Matar Ba et le maire de la ville de Guédiawaye, Alioune Sall. Nous leur avons posé le problème et ils nous ont répondu favorablement pour qu’on s’entraîne au niveau de l’école 16 », a laissé entendre le président dans les colonnes de Sunu Lamb.

Moussa Ndiaye ajoute également, qu’ils sont prêts à rénover le mur, les toilettes et les portes de l’établissement scolaire. « Mais, il se trouve qu’il n’y a plus d’entraînement depuis, à cause de la maladie. Les jeunes vont à la plage ou dans les salles de musculations. Mais avant la reprise, nous allons tout réfectionner : le mur, les WC, et les portes. Nous avons reçu le feu vert du Préfet et du maire de la ville de Guédiawaye. Il n’y aura aucun déguerpissement. Pour le directeur, on n’a pas discuté avec lui, puisque le Préfet nous a donné l’autorisation. C’est à l’école 16 que se trouve notre Cumikaay, on ne va jamais quitter là-bas. Le jour ou la saison sera ouverte, nous allons commencer les réfections pour reprendre les entraînements », a-t-il fait savoir.

Assane Walo Gueye