écouter

C’est une excellente chose de baisser les prix des licences mais il ne faut pas arrêter en si bon chemin semblent dire Alioune Gueye, promoteur et Frazier, secrétaire général de l’Association des lutteurs. Accrochés par le journal Sunu Lamb, ces derniers saluent quand même les mesures prises par Bira Sène. Saliou Diouf et Doudou Faye de la lutte sans frappe magnifient également la décision du CNG. Si Saliou salue le rôle de Manga II dans le CNG, Doudou lui, promet de critiquer toute personne qui ira à l’encontre de la lutte.

Alioune Gueye, promoteur

« Fractionner le prix de l’occasion de l’arène »

« C’est une belle initiative. C’est toujours bien d’alléger les charges aux composante de la lutte. C’est donc très salutaire de voir Bira Sène et son équipe s’attaquer à des questions intéressantes de la lutte et de tenter de trouver des solutions consensuelles. Seulement, ils doivent aussi réfléchir sur comment faire pour fractionner le prix de la location de l’arène nationale. Ils doivent fixer les prix en fonction des combats que les promoteurs y organisent. Aussi, ils doivent trouver des stratégies pour que les entreprises nationales accompagnent, notamment en terme de sponsoring, le sport en général et la lutte en particulier. En quoi faisant ? En leur exonérant une partie de leur impôt et leur demander de prévoir le reste dans le sponsoring du sport sénégalais. »

Saliou Diouf, responsable section lutte simple d’AMALDA

« Des mesures salutaires »

« Je salue ces mesures qui viennent d’être prises par la nouvelle équipe dirigeante du CNG. C’est des décisions salutaires. Les lutteurs pleuraient de l’existence de paiement du montant de 1.000 F exigé par l’équipe sortante du CNG pour participer à un gala de lutte. Nous saluons le rôle du 2ème vice-président chargé de la lutte sans frappe Hyacinthe Ndiaye (Mnaga II). Ceux qui le contestaient doivent avoir des regrets. »

Doudou Faye, président ANALS

« Bonne chose de baisser les prix des licences »

« C’est des mesures très appréciables que le CNG vient de prendre Tous ceux qui font du bien dans l’arène, nous ne cesserons jamais de les féliciter. Mais ceux qui vont se donner le luxe de prendre des décisions qui n’arrangent pas la lutte, nous allons toujours les critiquer. Nous ne défendons que les intérêts de la lutte. Donc, nous saluons la décision du CNG de rendre gratuite la participation des lutteurs aux galas de lutte sans frappe. C’est aussi une bonne chose de baisser les prix des licences. »

Frazier, SG Association des lutteurs

« Faire passer les sanctions des lutteurs de 15% à 5% »

« Nous sommes des responsables des lutteurs. Nous sommes là pour défendre les intérêts de tous les lutteurs du Sénégal. Les premières mesures que le CNG vient de prendre, nous ne pouvons que les saluer. La baisse du prix des licences de lutte sans et avec frappe est une belle chose. C’est avantageux pour lutteurs. On les attend aussi sur la question des 15% qui sont défalqués sur les reliquats des lutteurs, en cas de sanctions pécuniaires. Ces ponctions financières doivent être revues. Je propose que ces sanctions des lutteurs passent de 15% à 5%. »

Assane Walo Gueye