écouter
Le reporter  Malick  thiandoum n’est pas de ceux qui avancent masqués ou qui portent des gants pour asséner leurs vérités.Dans le quotidien SUNU LAMB, le monsieur a clamé tout de go, que l’heure du départ a sonné pour le président Alioune Sarr. Car pour lui, s’il est vrai que ce dernier a réalisé un travail énorme, cela n’occulte pas les nombreuses zones de tension, notamment avec les lutteurs, les promoteurs et les arbitres, autant de foyers ardents et qui entachent un peu son crédit .Il a aussi tenu à dire que le CNG devra être audité, ce qui du reste lui paraît évident. Toujours dans les colonnes du même quotidien, il a dégagé les qualités nécessaires pour selon lui prétendre au poste de président . Thiandoum souligne que le fait d’avoir été un grand lutteur, n’est pas forcément un atout pour faire un grand dirigeant. Il a encore renseigné que sur les 180 fédérations affiliées à la FILA ,seuls le SENEGAL et le NIGER n’ont pas encore de fédérations. En conclusion, Thiandoum pense fortement, que l’arène nationale devra porter le nom d’une légende de la lutte sénégalaise.