écouter

Dernièrement, le ministre des Sports, Matar Ba a donné son accord pour démarrage de la saison lutte. Pour cela, il exige le huis clos et le respect strict des mesures barrières. A la suite du ministre, le président de la commission médicale du CNG, Dr Thierno Abass Ka a sorti un protocole sanitaire pour lequel tous les acteurs de la lutte devront se conformer.

Dans ce protocole sanitaire figure les tests obligatoires des lutteurs 72 heures avant le combat. Ainsi, pour la lutte avec frappe, 800.000 F sera nécessaire pour tester tous les 20 lutteurs à hauteur de 40.000 F par lutteur. Mais la lutte sans frappe cela risque d’être plus compliqué. En effet, un gala de lutte simple peut accueillir jusqu’à 65 lutteurs. Tester ces 65 lutteurs reviendrait à décaisser une cagnotte de 2. 560.000 FCFA, nous révèle le journal Record.

Assane Walo Gueye