écouter

Au moment de la nomination de la nouvelle équipe du CNG, le poste du président de la commission centrale des arbitres (CCA) était à pourvoir. Mais, ce samedi, un haut technicien de la nouvelle direction technique a fait une sortie dans le journal Record pour indiquer « qu’il ne s’agit plus de direction technique mais de commission technique qui regroupe entraîneurs, DTR et même les arbitres, sous la direction de ce haut technicien ». Des propos qui n’ont pas plu aux arbitres qui se sont réunis, ce vendredi, pour apporter une réponse et alerter l’opinion public.

« Suite à l’article paru dans le journal record du vendredi 27 novembre 2020. Intitulé « Va-t-on sacrifier les arbitres ? »  La commission centrale des arbitres a tenu dare-dare une réunion ce même jour. Dans cet article, un haut technicien de la nouvelle direction technique a déclaré sur le nouvel attelage du CNGL « Il ne s’agit plus de direction technique mais de commission technique qui regroupe entraîneurs, DTR et même les arbitres, sous la direction de ce haut technicien », a rappelé les arbitres dans un communiqué adressé à Leewtoo.net.

Sitor Ndour et ses collègues dénoncent cette sortie et se disent indignés. « La CCA se sent indignée de constater que Khalifa Sow n’est ni le président du CNG encore moins le ministre des sports pour définir la place de la commission centrale des arbitres devant être sous coupole. »

La commission centrale précise que vouloir dissoudre la CCA reviendrait à raviver les conflits et invite Khalifa Sow à rester à sa place. « Cette tâche revient au ministre qui, est en train de trouver solution aux problèmes des arbitres. Annoncer la dissolution de la CCA dans une commission technique dirigée par Khalifa Sow, est une façon de déterrer les conflits. Que Khalifa Sow s’abstienne à sa position de DTN et laisse les arbitres occuper légitimement leur siège », a conclu le communiqué.

Assane Walo Gueye