écouter

Le comité de gestion de la lutte présidé par Bira Sène va déroule sa première journée « Les mercredis du CNG ». En effet, les mercredis ou tous les deux mercredis du mois, le CNG compte organiser une journée de lutte qui vise principalement les jeunes espoirs de l’arène. Et cette première journée est prévue aujourd’hui à l’arène nationale avec une mise de 3.000.000 F. Hier, en conférence de presse, dans un hôtel situé aux Almadies, le président du CNG est longuement revenu sur leur programme notamment leur partenariat avec la SENELEC, la TFM, leur plateforme digitale entre autres points.

 Partenariat avec la SENELEC

Si le CNG a pu organiser les mercredis du CNG, c’est grâce à un partenariat avec la SENELEC. En effet, la société d’électricité a paraphé un partenariat avec le CNG. Ainsi, c’est elle qui va décaisser les 3 millions prévus pour la mise de la première journée des mercredis du CNG. « La SENELEC prend en charge la mise de 3 millions pour cette première journée des mercredis du CNG mais elle prend également en charge une partie de l’organisation de l’événement », a expliqué Bira Sène durant le face-à-face avec les journalistes.

La TFM chargée de diffuser en direct les galas du CNG

En plus de la SENELEC, le CNG a également décroché un partenariat avec la TFM. La télé de Youssou Ndour va se charger de diffuser en direct les galas du CNG. Bouba Ndour, représentant du groupe futurs médias, se félicite du partenariat avec le comité de gestion. « Quand j’ai vu le nouveau programme du CNG, je n’attendais pas moins de la nouvelle équipe. La lutte, ce n’est pas que pour les ténors. Ce sont les jeunes qui doivent le plus porter le développement de la lutte. Le CNG doit avoir le courage de montrer les jeunes, non pas seulement les ténors », a régi le directeur des programmes de la TFM.

Les mercredis du CNG : les jeunes à l’honneur au lieux des ténors

Le CNG ne compte pas miser sur les ténors. Il privilégie les jeunes montants. Ainsi, leur gala de ce soir ne va pas concerner les ténors de la lutte. Les Général Malika, Franc, Serigne Ndiaye 2 entre autres sont écartés d’office. Les 85 kg feront office de poids lourds et le reste les poids légers. Le CNG ne va pas également se limiter dans la lutte avec frappe. Bira Sène va aussi organiser des combats de lutte avec frappe. Mais, là aussi, les jeunes espoirs seront concernés.

Assane Walo Gueye