écouter

Dans un entretien avec le journal Sunu Lamb, le coach de l’école de lutte Balla Gaye, Lamine Golo a évoqué plusieurs sujets concernant sa formation de lutte. Le technicien est revenu sur la disparition de Balla Gaye 1, le futur de l’école de lutte mais également sur le combat devant opposer Balla Gaye 2 à Bombardier. Pour Lamine Golo, la force et le mystique seulement ne suffisent pas pour remporter un combat.

Entretien

Quel témoignage faites-vous de la disparition de feu Balla Gaye 1 ?

Que Dieu accueille père Balla Gaye 1 dans ses plus hauts paradis. Il était un monument à Guédiawaye. Je peux dire que c’est le premier à créer une école de lutte au Sénégal. Le département de Guédiawaye n’avait de Roi des arènes, autre fois. Dieu a fait qu’il nous a donné un Roi des arènes. On a perdu quelqu’un d’irremplaçable. Mais en tant que musulman et croyant, on ne peut qu’accepter la volonté divine.

Que comptez-vous faire pour préserver son héritage, notamment l’école de lutte qu’il a laissée derrière lui et qui porte son nom ?

Concernant l’avenir de l’école de lutte Balla Gaye, c’est Mbeuss et moi, qui étions là-bas, en train de nous fatiguer pour préserver la structure, pendant trois ans. Si vous voyez l’année dernière, Balla Gaye 2 et Less 2 nous ont ensuite rejoint. Pour le coaching que je gère, on essayera de trouver un nouveau staff, pour pouvoir repartir sur des bases solides, chercher d’autres gens qui nous accompagneront dans le travail. Pour cela, on tend la main à tous les fils de Guédiawaye. Balla Gaye 1 a réalisé quelque chose d’extraordinaire dans l’arène. On doit préserver son image, en sauvegardant son école de lutte.

Pourquoi les ténors comme Balla Gaye 2, Less 2, Elton ne viennent pas s’entraîner dans l’école de lutte ?

Ils venaient tous à l’entraînement l’année dernière. Que ça soit Less 2, SOCOCIM et tout le monde. Il paraît même que SOCOCIM avait décroché un combat l’année dernière. Il devait solder les comptes avec Serigne Ndiaye 2. C’est la maladie du coronavirus, qui a bloqué les choses. Youssou Ndour aussi devait livrer un affrontement contre Bébé Diouldé. Gakou 2 devait croiser Boy Sèye de Keur Massar et Fils de Balla devait affronter Général Malika.

A quand la reprise des entraînements de l’école de lutte Balla Gaye 1 ?

On ne peut pas avancer une date pour l’instant, car la situation n’est toujours pas maîtrisée. Jusqu’à présent la maladie à coronavirus persiste. Ce qui fait que les entraînements ne peuvent pas s’effectuer que de façon individuel, pour éviter l :es rassemblements et les contacts. Aucune école ou écurie de lutte n’a encore repris les entraînements collectifs. Pour l’instant, mes protégés effectuent uniquement un travail de maintien, pour garder leur forme physique. Ils alternent plage et salle de musculation.

Quel est l’objectif que l’école de lutte Balla Gaye s’est fixé pour la nouvelle saison sportive de lutte ?

Aujourd’hui, beaucoup de gens pensent que l’école de lutte va disparaître, après la disparition de son fondateur Père Balla Gaye 1. Donc, c’est au leader de l’école de lutte de faire preuve de courage et d’abnégation, pour maintenir haut le flambeau. Lors des prochaines sorties dans l’arène, les pensionnaires devront signer beaucoup de victoires, pour porter le nom de l’école de lutte Balla Gaye.

Comment Balla Gaye 2 prépare le combat revanche qui va l’opposer à Bombardier de Mbour ?

C’est ce que je viens de dire tout à l’heure. Balla Gaye 2 a l’habitude de dérouler ses entraînements, même en dehors des périodes de combats. Le Lionde Guédiawaye n’a jamais cessé les entraînements. Après sa victoire contre Modou Lô, il n’a observé qu’une pause d’un mois, avant de reprendre le chemin des entraînements. Il s’entraîne matin, midi et soir, pour préparer le combat revanche contre Bombardier de l’écurie Mbour, même si la date, pour la tenue de cet affrontement n’est pas encore calée. Le Lion de Guédiawaye sait comment réussir un grand rendez-vous, après avoir disputé toutes sortes de combats dans l’arène. Je pense que même si le combat était prévu aujourd’hui, Balla Gaye serait à mesure de le livrer.

Pour signer votre revanche sur le B52 de Mbour, de quoi Balla Gaye 2 a besoin dans ce combat ?

Ce n’est pas seulement de la force ou le mystique qui fait gagner un combat. Pour disputer un affrontement, on doit être prêt sur tous les plans. En tout cas, on négligera aucun détail dans ce combat revanche. Tout ce que l’on peut faire pour dominer le B52 et ramener la victoire à Guédiawaye, on le fera.

Est-ce que le staff technique a dégagé un programme spécifique pour la préparation de ce combat ?

Pour l’instant, on n’a rien encore calculé. Il y a quelqu’un qui représente tout pour Balla Gaye 2. Il s’agit de son conseiller Aziz Ndiaye, qui l’orient et qui lui indique le chemin à suivre. Comme la date du combat n’est pas encore calée, ce que peut faire Balla Gaye 2 pour l’instant, c’est de rester au Sénégal et effectuer un travail de maintien. Maintenant si la date de l’affrontement est calée, après il décidera, s’il s’envolera à l’étranger ou bien s’il restera au pays, pour continuer la préparation.

Assane Walo Gueye