écouter

Le nom de Khadim Samb, fait office d’autorité dans le milieu de la lutte. Communicateur traditionnel hors pair, cet homme incontournable a fini, grace a son travail, de forger autour de sa personne, respect, considération et admiration. Dans un entretien accordé à SUNU LAMB, Il parle sans détours, de son parcours et de cette épisode de sa vie qui a failli être dramatique, de ses convictions, et retrace la voie qui a mené Alioune Sarr à la tête du CNG. Selon lui, c’est Ousmane Paye, nommé ministre des Sports aprés le départ de Abdoulaye Mactar Diop, qui a poussé Alioune Sarr à prendre les rênes de la lutte. Il parle dans cet entretien, de ses débuts comme arbitre et des combats montés pour Gaston Mbengue, unique promoteur en cette époque de l’aréne. Alioune Sarr est pour lui le père de la réforme de la lutte. Il a posé des actes édifiants dés son accession à la tête du CNG, en organisant le premier tournoi doté du drapeau du Chef de l’ Etat á Fatick. Si aujourd’hui, la lutte constitue un ascenseur social, c’est le resultat de la politique du Président Sarr. En ce qui concerne la Présidence du CNG, Il trouve que la quasi totalité de ceux qui en palent, sont trés loin du compte et que la renommée uniquement, ne suffit pas pour se croire légitime…. à suivre