écouter

Le Président Alioune Sarr n’a pas encore quitté, mais les guerres de positionnement font dejà rage. Des lobbyings intenses se font jour, tandis que ceux qui ont des agendas cachés, déroulent secrétement leurs feuilles de route. Mais s’il y’en un qui ne prend pas de raccourcis, c’est bien KÉBA KANTÉ. Ainsi hier, à la faveur d’un coin de presse organisé dans un hôtel de la place, Il a clamé haut et fort, qu’il est candidat à la succession du Docteur Alioune Sarr à la tête du CNG. Il promet de réformer profondément la lutte avec frappe en supprimant tout bonnement les frais d’engagement. Il juge la communication du CNGdéfaillante. Il a aussi attaqué les interdits au niveau de l’aréne nationale, parlé du renforcement de la sécurité et de la formation des acteurs, sans oublier d’insiter sur sa volonté d’offrir de meilleures conditions à l’équipe nationale. Tous ses facteurs, qui dit-il, ont forgé sa décision de prendre les rênes du CNG afin de partager sa vision moderne de ce sport et de lui ouvrir des perspectives meilleures.