écouter

Depuis l’annonce de la fin du mandat de Alioune Sarr, président du CNG, certains hommes sortent de l’ombre pour poser leur candidature pour diriger l’instance dirigeante de la lutte. Kéba Kanté, Joe Technique, Lamine Ndiongue ont tous posé leur candidature. Ce que ces derniers ignorent, le président du CNG n’est pas élu mais plutôt nommé.

En effet, Matar Ba, le ministre des Sports  a mis les points sur les I en apportant des précisions et surtout clore le débat sur la succession de Alioune Sarr.

« On reproche au Cng d’être là depuis plus de 20 ans mais c’est parce que ce sont des hommes qui travaillent. Si on parvient tout le temps à renouveler leur mandat, c’est parce qu’ils font un bon travail.  Le Cng,  n’est pas une association, ce n’est pas aux lutteurs de désigner qui sera le président du Cng. C’est un choix de l’Etat, c’est à lui de prendre ses responsabilités, pour voir sur qui il compte pour développer la discipline.” et d’ajouter “Je n’ai jamais dit que Alioune Sarr va partir le 31 octobre mais plutôt le mandat du CNG prend fin à cette date. On verra après”, dixit le patron de la lutte.

Ndèye Coumba FALL

#leewtoo