écouter

Membre du nouveau bureau du CNG, Isabelle Sambou occupe le poste de 3ème vice-président chargée de la lutte olympique. Une discipline qu’elle connait parfait pour l’avoir pratiqué pendant des années. Cette nomination est justifiée parce qu’elle a pris sa retraite depuis 2016 avec un palmarès plus que riche. Agée aujourd’hui de 40 ans, la triple championne du monde en Beach-wrestling a réagi dans les colonnes de Sunu Lamb, après son élévation à la tête du département de la lutte olympique. Isabelle Sambou estime que sa fonction est lourde à porter.

« Le ministre des Sports Matar Ba m’avait reçu en audience. Il m’avait signifié que je serais nommée dans la nouvelle équipe du CNG. Je le remercie pour cette confiance-là. J’avoue que c’est un lourd fardeau à porter. C’est le lieu de tendre la main à tous les Sénégalais, de quelques bords qu’ils soient, afin qu’ils prient pour moi. Je veux vraiment le soutien de tout un chacun pour réussir la mission qu’on m’confiée », a réagi Mme Sambou dans Sunu Lamb.

Plusieurs fois championne d’Afrique, elle est revenu sur ses sacres en tant qu’athlète. « Je ne peux pas dire exactement toutes les compétitions internationales auxquelles j’ai eu à participer. Mais je suis neuf fois championne d’Afrique de la lutte olympique et trois fois championne du monde en beach-wrestling », a-t-elle expliqué.

Ce riche palmarès a été possible, grâce à l’amour et la passion qu’elle voue à la tête. « J’ai démarré la pratique de la lutte traditionnelle dès le bas âge au niveau de mon village, en Casamance. Dans notre localité, les filles pratiquent la lutte traditionnelle. Je suis née dans cet environnement et j’ai grandi avec la passion de la lutte », termine Isabelle Sambou.

Assane Walo Gueye