écouter

Ibrahima dit Bira Sène a été intronisé à la tête du CNG, ce lundi à l’arène nationale par le ministre des Sports Matar Ba. Le monde de la lutte s’était donné rendez-vous sur place. Les promoteurs notamment Gaston Mbengue, Pape Abdou Fall, Mamadou Dièye Sène, Assane Ndiaye et Abdou Lahat Ndiaye entre autres ont marqué de leur présence de même que les présidents d’Associations Doudou Diagne Diécko, Amadou Mbaye, Bassirou Babou entre autres. Les retrouvailles de tout ce beau monde a provoqué des réconciliations inespérées.

Pape Abdou Fall attise le feu de la paix

Après la prise de parole du ministre des Sports, Matar Ba ne voulait pas quitter les lieux sans donner la parole à Gaston Mbengue. Le Don King prend le micro et appelle à la paix des cœurs des acteurs de la lutte. A la suite de Gaston, Pape Abdou Fall a pris la parole. Et a appelé Mamadou Dièye Sène pour faire la paix avec lui. Ces deux personnalités constituent les acteurs principaux de la division des promoteurs au niveau de l’arène. Le premier dirige l’association nationale des promoteurs de lutte du Sénégal et le second préside l’association des promoteurs de lutte authentique. Ce geste de Pape Abdou Fall a peut-être influencé les propos de Malick Gningue, président de l’association des responsables d’écuries et écoles de lutte du Sénégal (AREELS), qui a invité Pape Abdou Fall et Abdou Lahat Ndiaye à faire la paix. Une invitation acceptée par les deux hommes. Après, c’est au tour de Doudou Diagne Diécko et Amadou Mbaye de se donner la main. Doudou Diagne Diécko dirige l’association des amateurs de lutte pendant qu’Amadou Mbaye est porté à la tête de l’association des amateurs authentiques.

Donc, la cérémonie de d’installation de la nouvelle équipe du CNG a occasionné la semence des germes de la paix dans l’arène. Pourvu que cela perdure à jamais. Bira Sène quant à lui, réalise une belle entrée en matière. Si on sait qu’il a l’obligation de pacifier l’espace de la lutte durant son mandat. Comme aime le rappeler Matar Ba. « Celui qui a été choisi grâce au dialogue, s’il est intelligent, doit savoir qu’il doit gouverner par le dialogue », a répété à plusieurs reprise le ministre depuis jeudi passé, au ministère, à l’occasion de la nomination du nouveau CNG.

Assane Walo Gueye