écouter

Installé comme président du CNG, ce lundi à l’arène nationale, par le ministre des Sports, Ibrahima dit Bira Sène peut maintenant débuter ses activités. L’ancien président du CRG de Kaolack a de lourde tâches devant lui. C’est ce qui l’a compris. C’est pourquoi, lors de sa prise de parole, le successeur d’Alioune Sarr a tendu son sa main au monde la lutte.

« Monsieur le ministre, je me fais le devoir de vous remercier du fond du cœur du choix qui a abouti à ma modeste personne. Ainsi vous couronnez autrement mon militantisme sportif vieille de 40 ans. Vous relancez également mon activité sportive. Cette lettre de mission que vous venez de me remettre, le CNG de lutte se l’appropriera pour en dégager un programme qui sera décliné en action graduée tout en restant dans l’échéancier que vous avez ficelé. Le choix du site qui abrite cette cérémonie de l’installation du CNG de lutte est plus qu’un symbole. C’est une incitation au travail. Occasion pour remercier le président de la République qui a voulu bien mettre ce joyau à la disposition des Sénégalais naturellement, des sportifs et des lutteurs. En choisissant un président dans les régions, vous puisez dans la réserve nationale de l’intérieur du pays. Vous faites preuve de responsabilité, de discernement et démontrez ainsi que la compétence est au-dessus de tout. Ainsi vous faites espérez les jeunes. Je profite de cet instant pour tendre la main à tout le monde, surtout le monde de la lutte. Et inviter au travail les acteurs directs et indirects, partenaires pour qu’on travaille ensemble pour un meilleur devenir du sport de chez nous. Permettez enfin de rendre un hommage nourrit, un hommage mérité au président Dr Alioune Sarr et son équipe pour le travail accompli au service de la nation », a-t-il indiqué.

Assane Walo Gueye