écouter

Ancien président des amateurs, Idaly Gningue est devenu promoteur de lutte. Aujourd’hui, il dénonce au micro de Lutte Tv la pratique de certains de ses collègues. A l’en croire, il ne sers à rien de dénigrer l’autre ou de le vilipender. Ainsi, il appelle à la solidaire et à l’entraide.

“Je suis dans mon coin en attendant d’y voir plus clair. Ce n’est pas mon métier car j’en avais déjà donc, je me dois d’être prudent. Pour ne pas regretter d’avoir injecter mon argent. Il y a beaucoup de détails à gérer et les gens ne sont pas solidaires. Chacun à son parcours et gérer sa vie sans solliciter l’autre. Alors il faut apprendre à s’épauler sans l’étaler dans la place publique. Je rends grâce à Dieu, je n’ai jamais sollicité quiconque pour demander de l’aider. J’en profite pour lancer un appel et demander plus de respect. A quoi de dire qu’un tel est passé à mon bureau pour demander de l’argent où le mouton de la Tabaski. Quand cela arrive, il faut donner le non de celui est venu vous pour éviter d’y mêler les autres” a t-il dénoncé.

Difficultés des promoteurs

Avec la pandémie, les activités sportives sont suspendues. Une décision qui n’est pas sans conséquence pour ceux qui ont injecté de l’argent pour organiser des combats. C’est ce qui pousse Idaly à interpeler le président. “L’État doit soutenir les promoteurs. Nous sommes deux entités différentes alors qu’on soutiennent les deux groupes pour aider les bailleurs à se relever car ils ont investi leur argent. Donc l’État doit trouver un moyen de les accompagner. Même s’il y a des différences entre les deux groupes, il faut savoir se retrouver quand il s’agit de défendre l’intérêt de la lutte”. a lancé le jeune promoteur.

#leewtoo

Aïssatou FAYE NIANG