écouter

Le gala de Faye Birame Productions, organisé ce samedi à Hamdalaye avec une mise d’1.200.000 FCFA, n’a pas abouti. Tout allait très bien. Les premiers tours et les 16ème de finale se sont déroulés normalement. Mais les choses se sont gâtés à partir des quarts de finale. Qualifiés, Baba Sarr/ Arobase 2, Pape Thiam/ Pakala, Batista 2/ Fils de Battling Siki et Toubacouta/ Pape Ndiaye dit Sokh Sokh devaient se croiser en quarts de finale. Mais le combat entre Toubacouta et Sokh Sokh a tout interrompu. Parce que les deux lutteurs se sont bagarrés. Ils ont échangé des coups de poings. Toubacouta a débuté les coups irréguliers avant que Sokh Sokh ne riposte. Toubacouta réplique et envoie à terre Sokh Sokh. L’arbitre arrête le combat et déclare Sokh Sokh vainqueur. Toubacouta, frustré, coupe les fils et éteint les lampes, le public envahit l’enceinte et le gala est ainsi interrompu.

Boy Faye éliminé au premier tour par Toubacouta

Au total 108 lutteurs ont participé à ce gala. 68 combattants se sont engagés dans le tournoi des poids légers, 40 chez les poids lourds. Pour les légers, les demi-finales avaient opposer Lac Rose à Diam Terry 2, Neymar contre Super Bou Bargny. Diam Terry 2 et Super Bou Bargny devaient se retrouver en finale mais le gala n’est pas allé en son terme. Chez les lourds, on a noté la présence des ténors comme Pakala, Fils de Batteling Siki, Boy Faye, Birame Bissim, Sokh Sokh, Toubacouta, Bastista, Pape Thiam entre autres. Favori du tournoi, Boy Faye, n’a même pas dépassé les tours préliminaires. Il a été sorti par Toubacouta dès sa première sortie.

Toubacouta

Pepe Ndiaye dit Sokh Sokh

 

 

 

 

Assane Walo Gueye