De Sponsor, Habib Farhat devient promoteur. D’ailleurs, il a ficelé le choc Nandy Fall / Dame Sène, Sococim / Serigne Ndiaye 2. Les duels devaient se tenir le 21 juin mais à cause de la pandémie le CNG nous a remis les cautions et nous restons à l’écoute pour la suite. Mais pour vous rassurer chaque lutteur à encaisser son avance, a t-il lâché au micro de Mprod.

Seulement, le nouveau promoteur qui n’a pas encore tenu son baptême du feu commence à subir des coups bas dans l’arène. “J’ai des managers qui sont avec moi pour m’épauler, il s’agit de Babou et Max Mbargane. Babou a ficelé Dame Sène / Nandy Fall. Abdou Lahad est l’instigateur de Sococim / Serigne Ndiaye 2 même si c’était pour Dièye Prod. Mais aujourd’hui le problème qui se pose c’est quelle affiche sera la grande attraction. Pour cela Babou réclame 300.000 Fcfa pour que Dame Sène et Nandy Fall soit le combat spécial. En ce qui me concerne je voudrai que ce soit l’autre combat l’affiche principale. Mais le président des managers estime que le combat a été officialisé au CNG. Ce qui m’étonne vraiment car je n’ai pas signé et je ne lui ai pas donné de procuration. Je pense que si nous en sommes là, c’est le fait que je fasse appel aux services de Lahad Ndiaye”, a dénoncé Habib.

Pour trouver une issue heureuse, le nouveau promoteur, a fait appel au comité. Seulement l’instance dirigeante recommande une une discussion autour d’une table. “Le CNG a demandé a ce que les managers se déplacent pour une discussion à l’amiable. Alors tout repose sur Babou car c’est lui le manager de Nandy Fall. Et son comportement joue sur la carrière de son poulain. J’avais des relations avec lui mais il m’a montré une autre facette. C’est des actes qui font fuir certains bailleurs. Si Babou a baissé les prix pour réclamer 150.000 FCfa pour chaque lutteur c’est grâce à l’intervention de Manga 2. Aujourd’hui, c’est au comité national de gestion de trancher” a indiqué le promoteur.

Malgré les “coups bas”, une entrée en manière un peu compliquée, Habib Farhat renseigne qu’il ne regrette pas d’être promoteur. Et que si c’était à refaire, il le fera.

Aïssatou FAYE NIANG