écouter

IL y’a seulement quelques semaines, les deux se canardaient comme pas possible par presses interposées. Des feux nourris provenaient des deux côtés et avaient fini par indisposer tous les acteurs de la lutte. Et personne, ne croyait plus en la réalisation de cette affiche, ce d’autant plus que le divorce semblait être consommé entre le lutteur et le promoteur. Mais aujourd’hui, de bonnes volontés s’activent à la reconciliation des deux parties selon Abdou Lahad Ndiaye. Gaston, en ce qui le concerne, est dans de très bonnes dispositions pour effacer ce facheux incident. Pour lui, les lutteurs sont de sa famille et que les mots de Gris sont juste sortis de leur contexte, mais qu’en réalité, Il n’y a pas le feu au lac. Il est évident au vu de la tournure des événements que ces deux-là, ne sont pas loin de se croiser au coin de la rue et de se saluer avec de larges sourires.