écouter

Président de l’Association nationale des lutteurs du Sénégal, Gris Bordeaux donne son avis sur la nouvelle équipe du CNG installée, par le ministre Matar Ba, lundi passé. Une équipe dirigée par Bira Sène. Le leader de Fass dénonce l’absence d’un lutteur dans le nouveau bureau du CNG et qualifie cela d’un manque de respect envers tous les pugilistes. « Je déplore le cas Yékini. C’est quoi un conseiller ? Il devait être parmi les vice-présidents. Il mérite beaucoup plus qu’un poste de conseiller. Si Manga ll, qui était dans le bureau sortant, est vice-président, Yékini méritait d’être vice-président. Il a toujours été parmi nous, à défendre les intérêts de la lutte. Yékini est une personnalité incontournable de la lutte. C’est un manque de respect envers les lutteurs. Ça me fait mal et ça dérange tous les lutteurs. On voulait au moins d’un lutteur dans le bureau du CNG », a déploré Gris Bordeaux dans les colonnes de Record.

Le président de l’Association des lutteurs dit naturellement ne pas être totalement satisfait de la composition du nouveau CNG. « Il n’y a pas d’unanimité. Il ne peut pas ne pas y avoir de failles. On n’est pas satisfait à 100%. Même quand le Président Macky Sall remanie, on retrouve à dire », ajoutera-t-il.

Tout en réaffirmant son engagement à défendre les intérêts des lutteurs, Gris est également surpris de revoir autant de gens de l’équipe sortante être reconduits pour accompagner Bira Sène dans ses nouvelles fonctions. « Nous serons toujours là pour défendre nos intérêts. Le nouveau président, bien qu’il soit un président du CRG, il n’est pas un novice dans le sport. J’attends de voir pour juger. On ne s’attendait pas à ce que l’on reconduise les membres du CNG. Mais cela ne veut pas dire qu’il y aura une continuité. Mais il (Bira Sène) n’est là que pour deux ans », termine le 3ème Tigre de Fass.

Assane Walo Gueye