écouter

Pour signer son retour dans l’arène, Gaston Mbengue a sorti les grands moyens pour décrocher les combat Eumeu Sène/ Lac 2, Bombardier/ Balla Gaye 2 et Modou Anta/ Diène Kairé. Les combats sont appétissants, mais les assister dans l’enceinte des arènes avec cette situation de covid-19 reste à revoir. Et si l’on croit au ministre des Sports, les duels se tiendront en huis clos. Quelque chose que Gaston Mbengue est prêt à réaliser. Le promoteur n’attend que le feu vert pour tenir son premier combat de la saison : Eumeu Sène/ Lac 2. « Si on me donne le feu vert, j’ouvre ma saison. Je suis prêt et comme je suis le cobaye de la lutte, pour avoir été le premier à organiser un CLAF, j’encourage tout le monde à tendre vers le huis clos, car situation oblige. Si je dois démarrer la saison de Gaston Productions, ma première journée sera Eumeu Sène/ Lac 2 et Modou Anta/ Diène Kairé. Je vais jumeler ces deux combats pour en faire une seule journée à huis clos. La seconde journée verra l’opposition entre Balla Gaye 2 et Bombardier, plus une autre grande affiche que je suis en train de concocter », a indiqué Gaston Mbengue dans le journal Sunu Lamb.

 

Le promoteur ne compte pas sur la billetterie pour retrouver son investissement. Mais plutôt sur l’Etat du Sénégal qui a promis d’accompagner les bailleurs. « Pour le financement des combats, il ne faut pas compter sur les billets d’entrée. Ça n’a jamais résolu nos problèmes. Il y a les sponsors, le soutien de l’Etat… L’Etat va nous soutenir comme il a soutenu tous autres secteurs. Ce qui reste à faire, c’est mon domaine à moi », ajoute le fils de la région de Louga.

Et concernant la date de son combat, l’auteur de la revanche Bombardier/ Balla Gaye 2 estime que cela n’est pas un souci. « Pour les dates, je n’ai pas de craintes, ni de soucis. Il faut faire avec.  Pour le démarrage de la saison, je suis prêt à organiser à huis clos. Pour la rentabilisation, on verra. Pour les télévisions qui vont m’accompagner pour le huis clos, je ne peux rien révéler pour le moment », a-t-il terminé.

Assane Walo Gueye