écouter

Le promoteur Gaston Mbengue s’est invité dans le débat sur la succession du président du CNG. Selon lui, les gens s’agitent unitilement, car le CNG n’est rien d’autre qu’un démembrement de l’état, donc au-delà des ambitions avouées ou pas, le ministre des sports aura le dernier mot. Gaston pense avoir senti chez Alioune Sarr et même sa famille , le besoin et l’envie de prendre du recul. Et dit avec force que ce monsieur, mérite tous les honneurs pour le travail abattu et que le patron du sport sénégalais saura l’honorer à sa juste valeur. Gaston dit ne pas se focaliser sur le potentiel remplaçant et se garde même de donner un nom, tout en pensant que beaucoup de personnalités peuvent prétendre à diriger le CNG et en ont aussi les capacités. C’est pourquoi, Il a tenu à appeler au calme et à la sérénité et rappeler encore que tout cela relève des prérogatives de l’état.