écouter

Depuis quelques temps, la Gambie est devenue le nouveau bastion de la lutte sénégalaise. En effet, à cause de la covid-19, le couvre-feu, le retard du démarrage de la saison, lutteurs sénégalais, promoteurs et amateurs de la lutte ont fait de la Gambie leur nouvelle destination. La lutte simple y déroule chacun week-end et ça devrait être le cas pour les mois à venir. Rien que pour ce mois de février, le promoteur Fallou Ndiaye prévoit d’organiser un tournoi de lutte simple du 27 au 28 du mois à Fass Thioyène. Après lui, le jeune promoteur Jamaïcain prévoit d’organiser à Banjul le combat Lékète Bara / France, le 28 mars 2021. Seulement après tous ces programmes, le Président Gambien Adama Barrow a pris une décision qui sans doute va être un coup de massue chez les promoteurs. Le Président Gambien a décidé, ce jeudi, d’interdire toute manifestation publique. Et cette décision sera en vigueur à partir de 8 mars prochain. Ce qui est un coup dur pour Jamaïcain qui avait même organisé un face-à-face le week-end passé entre Lékète Bara et France.

Rapproché la date du combat, la seule solution qui s’offre à Jamaïcain  

Jamaïcain est le promoteur qui sera le plus impacté par cette décision d’Adama Barrow. Lui, qui avait prévu sa manifestation le 28 mars 2021, soit 20 jours après l’entrée en vigueur de la décision étatique interdisant toute manifestation publique en Gambie. Cependant, une solution s’offre au promoteur. Jamaïcain peut rapprocher la date du combat. Il peut l’amener au plus tard le 8 mars. Sans cela, il risque de reporter le duel à une date incertaine. Mais pour qu’il rapproche la date, il lui faudra discuter avec les camps des lutteurs. Ces derniers ne devront pas avoir de problème pour lutter au plus tard le 8 mars pour se libérer de ce contrat.

Assane Walo Gueye