écouter

Le samedi passé, le promoteur Birame Faye avait convié les amateurs de la lutte à Hamdalaye pour suivre son gala. Il avait misé 1.200.000 FCFA. Les poids légers disputaient la mise de 200.000 FCFA alors que les poids lourds se battaient pour remporter la cagnotte d’un million. 108 lutteurs ont pris part à cette manifestation : 68 chez les poids légers, 40 au niveau des poids lourds.

Chez les poids légers, Diam Terry et Super Bou Bargny avaient réussi à se qualifier en finale. Diam Terry a battu en quart de finale Lac Rose pendant que Super Bou Bargny éliminait Neymar. Pour les poids lourds, les quarts de finale devaient opposer à Baba Sarr/ Arobase, Pape Thiam/ Pakala, Batista/ Fils de Battling Siki/ Toubacouta. Mais les choses n’ont pas abouti parce que le combat entre Toubacouta et Sokh Sokh a été émaillé par une bagarre entre les deux lutteurs. Toubacouta est le premier à lancer un coup irrégulier, son adversaire riposte et les coups de poings pleuvent. L’arbitre arrête le combat et donne la victoire à Sokh Sokh. Toubacouta désapprouve cette décision arbitrale et éteint les lampes. Le public entre dans l’enceinte et le gala est ainsi interrompu.

Se sentant fautif, Toubacouta à présenter ses excuses au monde de la lutte simple et ses supporters. « Moi, Toubacouta, je demande pardon à tous les amateurs de la lutte. Je m’excuse devant tous mes supporters à la suite de ce qui s’est produit à Hamdalaye le samedi passé. Je regrette l’action. J’ai commis une erreur et je l’admets. L’erreur est humaine. Je demande pardon aux Gambiens, aux Sénégalais, tout le monde », a indiqué lutteur.

Assane Walo Gueye