écouter

Le gala de Fallou Ndiaye a répondu à toutes les attentes dès le premier jour en terme de spectacle et d’ambiance. Le village de Fass Thioyène assiste à un grand évènement de lutte sans frappe. Débuté ce samedi avec les poids légers, le tournoi continue ce dimanche avec les poids lourds. Mais pour revenir sur la journée d’hier, 58 lutteurs s’étaient inscrits. Parmi les grands noms des poids légers, on a noté la présence de Gandia Fama, Nguel Dione 2, Neymar, Diam Terry 2, Sellé Mélé 2, Mbalka 2 entre autres. Les empoignades ont démarré très tardivement. Les premiers combats ont été sifflés vers les coups de 00h 05 mn. Parmi les athlètes présents, Pour Mouy Leer s’est distingué. Auteur probablement de la plus belle chute du tournoi, le lutteur a créé la sensation en renversant Ndef Leng. Une chose qu’il pourra réitérer ce dimanche puisqu’il est toujours en lice. Il va affronter en 16e de finale Mbello Nguen. D’ailleurs, c’est à partir des 16e de finale que le gala a été arrêté parce qu’il faisait tard, il faisait environ 3h 30 mn.

Babou Sarr/ Yankao, un combat à polémique

Le tournoi se déroulait normalement mais arriver au dernier tour des éliminatoires, Yankao et Babou Sarr se retrouvent. Le combat se déroule, les deux lutteurs s’accrochent, déclenchent une action et se retrouvent à terre. L’arbitre donne la victoire à Yankao mais Babou Sarr conteste le verdict. Il vient au niveau de la table technique et bienvenu le désordre. Ses accompagnants l’encouragent à contester et la tension monte d’un cran. La table technique l’invite à déposer un recours pour statuer. Ce qu’il n’a pas fait. Les arbitres prennent la décision de donner la victoire à Yankao et de reporter le reste aujourd’hui.

Doudou Faye et Abdou Wahal présents

Ils sont de vrais amateurs de la lutte simple. Les Sénégalais n’ont pas hésité à se rendre en Gambie pour suivre le gala de lutte de Fallou Ndiaye. Présents à Fass Thioyène, l’hôtel du village a été pris d’assaut, le gérant est même obligé d’éconduire des clients, faute de place. Parmi ces férus présents sur place, on reconnait Abdou Wahal et Doudou Faye. Le premier est amateur mais également un promoteur de lutte simple. Le second, le président l’Association nationale des amateurs de lutte sans frappe (ANALS). Ils sont en Gambie depuis samedi vers 17h avant d’assister au gala qui a débuté 00h passé de quelques munites.

 

 

Assane Walo Gueye