écouter

Ceux qui n’étaient pas sur les lieux à 6h du matin passé, n’ont pas assisté à la chute. Finalistes du gala de Fallou Ndiaye à Fass Thioyène, ce week-end, Libidor, inscrit sous le nom de Kalla et Doudou Sané, inscrit sous le sobriquet de Khadafi ont réussi à se hisser en finale. Une finale sifflée vers les coups 6h du matin. Et a été remportée par Libidor à la suite d’une chute litigieuse mais validée par l’arbitre. Libidor rentre ainsi au Sénégal avec une enveloppe de 550.000 F. Sa victime en finale, Doudou Sané se console avec la cagnotte de 300.000 F.

Birame Mbissin et Mo Gate touchent chacun 50.000 F

Si le vainqueur de la finale a empoché 550.000 F, le finaliste malheureux 300.000 F, les demi-finalistes également ont touché une enveloppe contenant 50.000 F. Birame Mbissine et Mo Gates arrêtés en demi-finale respectivement par Libidor et Doudou Sané n’ont pas voyagé pour rien. Contrairement aux quart de finalistes qui n’ont pas touché un franc. C’est le cas de Cheikh Tidiane Niang, sous le nom d’Américain, a été éliminé par Doudou Sané, Mamadou Thiam sorti par Libidor, Rendos Séras écarté par Mo Gates et Boy Lô stoppé par Birame Mbissin.

Niakh Diarignou, vaincu avec les honneurs

Au départ, 35 poids lourds s’étaient inscrits pour disputer le gala. Et les grands noms qui n’ont fait long feu dans le tournoi, on peut y compter Niakh Diarignoun, le lutteur de Thiaroye a été éliminé dès son premier combat par Libidor. Mais, il n’est pas démérité. Il a été d’ailleurs applaudi par le public à la suite de sa chute. Montrant bravoure et technicité, Niakh Diarignou a réussi, à plusieurs reprises, à sortir des positions inconfortables mises par son adversaire. Il a trébuché pour perdre le combat. Il y avait également Fils de Battling Siki, lui aussi n’a pas dépassé les premiers tours.

Reug Reug absent, Sokh répond présent

L’un des invités phares de Fallou Ndiaye, Reug Reug n’a pas répondu présent. Le lutteur de Thiaroye a brillé par son absence. Mais c’était prévisible. Il est présentement à Dubai pour préparer son prochain combat en MMA. Si Reug Reug n’a pas répondu présent, ce n’est pas le cas pour Sokh. Le pensionnaire de l’écurie Xam Sa Cossan était présent sur place. Il a assisté tous les combats auprès des batteurs. Parlons s’en les batteurs. Un fait notoire s’est déroulé. Tambour major du gala, Mor Ngom a était phénoménal durant les 48h. Avec ses jeunes généreux dans l’effort, il a tenu en haleine le public. Le fait marquant chez les batteurs, c’est la présence de Momo Ngom au côté de Mor Ngom. Neuve de Mor Ngom et chef e son propre groupe, Momo Ngom a été l’élève de Babou Ngom durant cette soirée. Avec humilité, Momo est venu retrouver le groupe, saluer tout le monde, s’installer derrière, avant de réclamer un tam-tam.

 

 

Assane Walo Gueye