écouter

Le dimanche passé, au terrain Gaal Gui de Grand Yoff, le promoteur Mamadou Diakhaté, patron de la structure Diak’s Productions ouvrait la saison de lutte simple 2020-2021 avec une mise de 2.500.000 F. 87 combattants, 60 chez poids légers, 27 chez les lourds, ont participé à ce tournoi. Le tournoi des légers a été remporté par Cheikh Diagne qui a battu en finale Mouhamadou Moustapha Sagne. Cheikh est rentré avec une enveloppe de 270.000 F alors que Moustapha s’est consolé avec la cagnotte de 170.000 F.

Chez les lourds, Général Malika s’est distingué avec un parcours exemplaire. Il a éliminé Boy Faye, Toubacouta en quart de finale, Ibou Obeuli en demi-finale avant de prendre le meilleur sur Thiaka Faye en finale. Le leader de Malika Mbollo, à la suite de cette victoire, a empoché 1 million. Thiaka, lui a touché 700.000 F.

Les dégâts matériels ont couté au promoteur 2.417.000 F

C’était la première journée de la saison après plus d’une année sans combat de lutte. C’est pourquoi, les amateurs nostalgiques, sont venus en masse suivre les duels. La capacité du terrain a été dépassée de deux fois au moins. Ainsi une quantité importante des chaises mises en places par le promoteur a été détruite. Et ces dégâts matériels ont couté à Diak’s 2.417.000 F. « Force est de constater, qu’au sortir de ce gala, il y a eu beaucoup de problèmes organisationnels et comportementaux qui ont causé d’énormes dégâts matériels chiffrés à 2.417.000 F », a révélé le Mamadou Diakhaté, dans le journal Sunu Lamb.

Assane Walo Gueye