écouter

Ancien lutteur, Amadou Katy Diop a fondé l’école de lutte Ndakaru pour accompagner les jeunes lutteurs. C’est sur ce qu’il avait détecté Yékini lors d’un tournoi du drapeau du Chef de l’État en 1997. Il avait perdu la finale contre Zale Lô. Ayant détecté le talent qui sommeil en lui, le formateur l’a proposé de rejoindre sa formation pour faire de lui un champion. Une mission que l’ancienne gloire a réussi sans contestation.

Sous sa coupole, il est parvenu à hisser Yahya Diop au sommet de l’arène avec une durée d’invincibilité qui sera difficile à battre. Son poulain est resté 15 ans sans enregistrer une défaite dans l’arène. Et durant son parcours, il a décroché la couronne de roi des arènes en prenant le dessus sur Bombardier. Un titre qu’il a porté pendant 9 ans avant de s’incliner devant Balla Gaye 2 en 2012. Alors, il faut bien reconnaitre que Katy Diop avait réussi sa mission.

Mais après le départ à la retraite de Yékini, c’est le vide à Ndakaru. Amadou Katy Diop est aujourd’hui à la recherche d’un successeur. Seulement, la tâche ne sera pas facile pour lui. Pour l’instant, aucun profil ne se signale parmi les pensionnaires de son école. Les jeunes donnent le meilleur d’eux même mais n’arrivent toujours pas à se démarquer. Pourtant, il faut bien un autre champion pour permettre à l’écurie de figurer parmi les meilleurs. Alors, Amadou Katy Diop et le staff de Ndakaru ont du pain sur la planche. Ils doivent se battre pour conserver la notoriété de cette écurie qui a marqué l’arène.

Aïssatou FAYE NIANG