écouter

Invité sur un plateau télé de la place, le président de l’amical des amateurs de lutte et toutes disciplines assimilées (AMALDA), Doudou Diagne Diecko avait indiqué qu’il n’allait pas postuler à nouveau à la tête de cet amical. Saisi par Leewtoo.net, il a confirmé son départ. « Mon mandat prend fin ce mois de décembre. Et j’ai annoncé mon départ. Je ne vais pas me postuler pour un nouveau mandat », a-t-il soutenu.

Abordant l’ouverture de la saison, Doudou dira que « L’Etat doit prendre des mesures dans ce sens. Puisqu’il a donné l’autorisation aux musiciens de dérouler leurs activités, il a ouvert les écoles. Les séminaires ne sont pas interdits, on note toujours des rassemblements pourquoi faire de même pour la lutte ? On peut démarrer la saison et l’accompagner avec des mesures fortes que tous les amateurs et férus de la lutte vont respecter avant d’accéder sur les lieux qui abritent les combats de lutte », a-t-il plaidé.

Le président sortant de l’AMALDA estime que « Les promoteurs ont investi beaucoup d’argent. Les lutteurs n’ont que l’arène pour gagner leur vie. Les combats de lutte font vivre plusieurs personnes. L’Etat est venu en aide tous les secteurs économiques, les acteurs de la lutte attendent toujours. Les combats de lutte font vivre beaucoup de personnes. Les batteurs de tam-tam, les vendeurs d’arachides, les chanteurs, les communicateurs, les reporters, les animateurs télés de lutte dépendent tous de la lutte. Tout ce bon monde est menacé de licenciement. »

Assane Walo Gueye