écouter

Le ministre des Sports Matar Ba est très généreux ces derniers jours en vers les acteurs de la lutte. En effet, après avoir offert 10 millions à l’Association des lutteurs du Sénégal, dirigé par Gris Bordeaux, le Maire de Fatick a, à nouveau, apporté son soutien financier à l’Association de l’arène Adrien Senghor de Grand Yoff. Dimanche passé à l’arène Adrien Senghor, la délégation du ministre est venue assister au gala avec une enveloppe de 5 millions destinée au président Ngor Sémou Diouf et ses membres.

Si Gris Bordeaux, Ngor Sémou Diouf et leurs membres ont reçu leur part, ce n’est pas le cas pour AREELS. En effet, les responsables des écoles et écuries de lutte également souhaitent avoir leur part. C’est le coup de cœur lancé par Ameth Konaté.

« Notre ministre n’aime pas la lutte. Il fait ce qu’il veut. Il fait de la politique politicienne. Il n’aide que ces partisans. Ceux qui ne lui disent que ce qu’il souhaite entendre. Ce n’est pas de cette manière qu’on gère un secteur. Si l’argent qu’il distribue appartient à la lutte, il doit revoir la méthode de distribution. Cet argent doit servir les secteurs de la lutte. Si c’est des fonds covid-19 destinés aux acteurs de la lutte, l’Association des responsables des écuries et écoles de lutte (AREELS) doit recevoir sa part. Même-si c’est son propre argent, il doit mettre tout le monde sur le même pied. Il ne doit pas donner certains et laisser d’autres », a laissé entendre Ameth Konaté, membre de l’AREEL par ailleurs coach de l’écurie Kay Bakh.

Assane Walo Gueye