écouter

Après une vive polémique avec les sorties d’Augustin Senghor (FSF), Djibril Wade (NGB), Seydou Sané (Casa Sports) pour réclamer le démarrage de la saison de football, le ministre des Sports Matar Ba a répondu favorablement à la demande de ces autorités du football national. En effet, hier, au sortir d’une rencontre avec le ministre de la santé, Abdoualye Diouf Sarr et le ministre de l’Intérieur Antoine Felix Diome, Matar Ba a annoncé la reprise des championnats locaux.  « Le Championnat national pro et le football amateur vont donc reprendre mais à huis clos. Avec le respect strict des mesures barrières édictées par les ministres et l’ensemble des fédérations chargées de veiller à l’application de celles-ci », a fait savoir Matar Ba.

Le ministre libère ainsi le monde du football qui prévoit de démarrer leur activité le 2 janvier prochain. Seulement, dans son intervention, le ministre n’a pas évoqué la lutte. Et cette décision ne prend pas en compte l’arène. Pourtant, les deux disciplines sont dans la même situation, si elle n’est pas pire chez les pugilistes qui ont encaissé des avances depuis près de 10 mois sans pouvoir honoré leur engagement.

Surement, les promoteurs et lutteurs se feront entendre pour exiger le démarrage de la saison lutte.

Assane Walo Gueye