écouter

Avec cette deuxième vague de la covid-19, il serait compliqué d’organiser des combats de lutte avec tous les risques qu’ils y’auraient avec la présence du public. Mais le monde de la lutte est conscient de ce facteur. C’est pourquoi, Max Mbargane, Khadim Gadiaga, Bombardier entre autres acteurs de la lutte plaident pour une ouverture de la saison mais accompagnée du respect des mesures barrières notamment le respect de la distanciation sociale, du port des masques, de l’utilisation de gels, du lavage des mains entre autres précautions.

Le Roi des arènes Modou Lô et l’ancien Roi Balla Gaye 2 sont dans la même situation. Ils veulent voir la saison de lutte 2020-2021 démarrer. Ainsi, ils ont passé des cris de cœurs à l’endroit des autorités étatiques. En effet, le vendredi 27 novembre passé, face à la presse, Modou Lô avait émis son désir de voir l’arène ouvrir ses portes. Parce que disait-il « Je ne veux pas chômer. La covid-19 est dure pour tout le monde. Elle impacte tout le monde. Personne ne veut rester sans combattre, je veux lutter. Même si c’est en huis clos, je suis prêt à combattre » avait soutenu le leader de Rock Energie.

Son collègue Balla Gaye 2 abonde dans le même sens. Le Lion de Guédiawaye également ne souhaite pas réaliser une saison blanche. Et lance un appel à l’Etat du Sénégal. « Je lance un appel à l’Etat. Je suis lutteur, je veux lutter. Ne me priver pas de mon métier », a publié le lutteur dans sa page Facebook.

Assane Walo Gueye