écouter

Depuis que le ministre des Sports, Matar Ba a donné son feu vert pour le démarrage des championnats de football, les acteurs de lutte veulent aussi être mis sur la disposition. Si le football va jouer en huis clos, la lutte elle n’entend faire la même chose. Les promoteurs ne sont pas favorables à cette mesure. Quoi qu’il en soit, le président du CNG, Bira Sène estime que la saison n’est pas hypothéquée. « Nous sommes en phase avec le ministre de l’Intérieur. On ne croit pas que la saison soit affectée ou qu’elle soit hypothéquée », a-t-il soutenu dans les colonnes de Sunu Lamb.

Mieux, le patron de l’arène révèle être sur le point de déposer un protocole sanitaire au niveau du ministère de l’Intérieur. « Nous sommes en train de travailler sur un protocole sanitaire que l’on déposera bientôt au ministère des Sports. Et c’est l’autorité qui appréciera si le protocole-là va dans le sens de respecter les mesures barrières, que nous sommes tenus naturellement de respecter ou pas », a-t-il indiqué.

Pour le successeur d’Alioune Sarr l’appréciation du ministère de l’Intérieur à ce protocole « permettra » au CNG « d’aller de l’avant ». Mais ajoute également qu’il « Revient à la tutelle de dire quand est-ce que les compétitions vont démarrer ? Mais tout compte fait, on est conscient de l’état da la maladie dans notre pays. Nous voulons ensemble la bouter, surtout nous le monde de la lutte. Et essayer maintenant de proposer, en respectant les mesures barrières, une meilleure formule qui nous permettra de commencer nos activités sportives », a conlu-t-il.

Assane Walo Gueye