écouter

L’arène a perdu un monument ce week-end. En effet, dimanche passé, le matin, l’on nous annonçait le décès de Balla Gaye Ndour plus connu sous le sobriquet de Balla Gaye 1. Maladif, depuis trois longues années, l’ancienne gloire n’a pas pu guérir de sa maladie. Il rendra ainsi l’âme au moment de ses 71 ans. Laissant derrière son école de lutte éponyme fondée depuis les années 2000.

Bira Sène et son équipe chez Balla Gaye 1 pour présenter leur condoléances

En réunion, hier, à l’arène nationale, Bira Sène et son équipe à la suite de leur conclave ont décidé de se rendre à Guédiawaye pour présenter leur condoléance à la famille de Balla Gaye 1. La délégation dirigée par le président du CNG se sont rendus sur place pour partager leur douleur avec les proches de l’ancien lutteur.

Balla Gaye 1 luttait sous les couleurs de l’écurie Walo durant son activité. A la fin de sa carrière, il a créé sa propre école de lutte dénommé Balla Gaye. Il fut également un champion de boxe. Il laisse derrière lui, un fils lutteur notamment Youssou Ndour. Très jeune certes, mais Youssou Ndour est en train de faire de bonnes choses dans l’arène. Surement, il pourra perpétuer l’œuvre de son défunt père.

Assane Walo Gueye